Faire-part de naissance: bébé est là (1)

Une petite fille est née.

Réaliser son faire-part de naissance soit même est un réel plaisir.

Nous rencontrons très souvent de future maman, nous demandant des conseilles pour confectionner elle-même leurs cartes et comment faire pour être dans les temps avant que bébé soit là.

Voici une idée de faire-part pour une petite fille étape par étape.

Tout rose.

Ce faire-part, comme vous l'avez certainement deviné est destiné à une petite fille.

Il est tout rose et beige nacré.

faire-partfaire-part de naissance tout rose et beige nacré

Matériel

Pour réaliser ce faire-part de naissance, nous avons utilisé le matériel suivant ( le tout au BHV):

- carton et enveloppe beige nacré - Artoz

- stickers landau et rangée de perles - Artoz

- papier bloc naissance - Artoz

- crayon de couleur - Faber-Castell

- massicot, ciseaux - Fiskars

- colle forte pour papier

matérielle pepier et les stickers proviennent de chez Artoz

Découpage

1) découpez des bandes de papier à rayures dans le bloc naissance

massicotdécoupez des bandes de papier

Décoration

2) collez la bande papier à rayures sur le bas du faire-part de naissance (nous avons choisi un format rectangulaire à ouverture portefeuille)

3) rajoutez une bande de stickers de perles rose nacrées sous la bande de papier

faire-partcollez la bande papier à rayures

Calligraphie

4) tirez un trait au dessus de la bande de papier à rayures et calligraphiez le message de naissance du faire-part "ça y est bébé est là" avec les crayons de couleur

5) rejoignez les mots avec un trait de crayon pour accentuer le côté linéaire du faire-part tout en longueur

crayons de couleurcalligraphiez le message de naissance

Sticker

6) collez un sticker landau rose nacré et pailleté sur la bande à rayures du côté droit du faire-part

landauollez un sticker landau rose nacré

Le faire-part de naissance a aussi été décoré à l?intérieur et au verso de la carte.

Retrouvez ces explications dans notre prochain article.

A bientôt sur trucs et déco.com,
Valérie Grunberg