Petits pots pour oeufs de Pâques

Décorez des pots en bois pour accueillir les œufs de Pâques.

Pâques arrivent et en ce jour de fête, les œufs en chocolat se cachent dans les jardins.

Et oui les cloches vont bientôt faire sonner leur message Pascal et inonder nos jardins, terrasse et balcons, de cocottes, lapin et œufs en chocolat.

Nous vous proposons donc de décorer des petits pots en bois pour amasser vos œufs de Pâques.

Merci à Hubinont pour leur participation à cet article.

En avant les cocottes!

Pour réaliser ces petits pots en bois pour œufs de Pâques vous aurez besoin du matériel suivant:

Matériel Hubinont:
- plateau et pots en bois

- peinture acrylique, rose, blanc et marron

- vernis acrylique

- pochoir "poules"

autre matériel:
- bombe de colle repositionnable

- brosse souple et brosse à pochoir

Vous pourrez retrouver la liste des revendeurs du matériel Hubinont sur le site www.hubihobby.com

oeufs de Pâquespetits pôts en bois décorés de poules

Décoration du fond

1) peignez le plateau des petits pots pour œufs de Pâques avec la peinture acrylique rose

2) peignez le corps de 2 des pots en bois avec la peinture blanche et le troisième avec la peinture rose

3) peignez les bords des pots blancs en rose et inversement

pots en boisdécorez les pots avec de la peinture acrylique

Pochoir "poules"

1) une fois que les pots en bois seront secs, bombez l'envers du pochoir avec la colle repositionnable et laissez sécher

2) positionnez la poule de votre choix sur le corps de votre pot à œufs

3) mélangez de la peinture marron et blanche et tamponnez à la brosse à pochoir l'intérieur du motif de la poule

4) ôtez aussitôt le pochoir et laissez sécher le motif de Pâques

5) nettoyez la peinture du pochoir et recommencez l'opération avec un autre motif sur un autre pot à œufs


poulesattention de ne pas faire passer la peinture sous le pochoir

Pour protéger vos petits pots pour vos œufs de Pâques de la poussière ou de taches de chocolat, passez une couche de vernis acrylique.

A bientôt sur Trucs et déco.com,
Valérie Grunberg